Accéder au contenu principal

Articles

Nouveau départ

Après des années à hésiter et à ne pas me sentir légitime à créer un blog, voilà que je me (re)lance dans l'aventure du blog. Cependant, cette fois, il ne s'agira pas d'un ersatz de journal intime d'ado mal dans sa peau, mais plutôt d'un lieu où je partagerai mes passions, les livres, les séries, la musique, les films, les voyages, etc., en maintenant une réelle ligne éditoriale.
J'ai tellement réfléchi à l'écriture de ce premier article, mais je pense que je ne serai jamais totalement satisfaite alors...autant se jeter à l'eau ?



Articles récents

Woven in Moonlight - Isabel Ibañez

Je ne sais plus comment j'ai découvert l'existence de Woven in Moonlight, mais dès que je l'ai vu, j'ai su qu'il me le fallait : l'histoire s'inspire de la situation politique en Bolivie ! (bonjour, je suis bolivienne) En plus, la couverture, illustrée par l'autrice même, est tellement belle !
Le récit se déroule dans un pays imaginaire dont la culture s'inspire grandement de la bolivienne, que ce soit au niveau culinaire, vestimentaire ou religieux, même si l'autrice a également pris pas mal de libertés et inventé plusieurs éléments. Le livre constitue une critique envers la politique d'Evo Morales, le président de la Bolivie de 2006 à 2019, et, bien que je ne porte pas Evo dans mon cœur,  j'avais un peu peur qu'il n'y ait pas de nuances, mais je les ai trouvées, donc je suis satisfaite.

J'ai trouvé l'histoire très chouette et prenante, très inventive au niveau de la magie présente dans le monde qui y est décrit. Les pe…

Americanah - Chimamanda Ngozi Adichie

J'avais prévu de lire ce livre pour le premier trimestre du FeminiBooks Challenge (catégorie "Ne suis-je pas une femme?"), j'avais très envie de lire ce livre depuis qu'il était sorti. Malheureusement, il ne m'a pas plu, et je l'ai abandonné à la moitié. Cependant, l'histoire d'Ifemelu continuait à me trotter dans la tête, aussi ai-je décidé de le reprendre, pour l'abandonner à nouveau quelques temps après. Je l'ai repris à nouveau, cette fois sur liseuse car la taille de la police était minuscule dans ma version papier. C'est ainsi que je suis enfin venue à bout de ces près de 500 pages.

Pourquoi je n'ai pas aimé :
J'ai d'abord été prise de court par la temporalité du livre. Sur la quatrième de couverture, on nous parle d'Ifemelu et d'Obinze qui grandissent et partent chacun aux États-Unis ou au Royaume-Uni. Or l'histoire commence avec Ifemelu qui décide de rentrer vivre au Nigéria. Soit, ce n'est pas très…

Jane, Unlimited - Kristin Cashore

J'avais adoré The Graceling de Kristin Cashore, et ça faisait longtemps que j'avais jeté mon dévoulu sur Jane, Unlimited sans vraiment savoir de quoi il retournait. Jane, l'héroïne, a promis à sa tante que si elle était invitée à l'île Tu reviens, elle accepterait sans hésiter l'invitation. Peu après la mort de sa tante, une ancienne amie, Kiran, lui propose de l'accompagner sur cette fameuse île où Jane devra faire des choix qui pourront peut-être la mettre en danger...

Avec ce résumé, je m'attendais à une histoire fantastique et au bout de quelques chapitres, je me suis rendu compte qu'il n'en était rien. L'histoire se déroule dans notre monde ou du moins, c'est ce que j'ai cru parce que je n'avais pas fait attention à quelques petits détails que l'autrice avait semé dès le début de l'intrigue. Jane, Unlimited m'a étonnée en bien des aspects et m'a happée jusqu'à la fin du récit. J'ai terminé le livre il y …

Readathon de printemps 2020

Grâce au confinement j'ai pu participer pour la première fois que Readathon organisé par TwoFaceLizzie (sans le confinement j'étais à New York à m'embêter, ça aurait été dommage).

J'avais choisi le menu de 6h (vu que j'ai des problèmes de concentration) et j'ai pu lire un roman, deux bandes dessinées achetées à Montreuil et un album :






Des séries pour le confinement

En cette période un peu spéciale de confinement, je me rends compte que j'ai du mal à me concentrer sur mes livres. C'est peut-être parce que je ne les apprécie pas trop ou alors parce que je suis sensible à l'ambiance anxiogène actuelle. Dans tous les cas, j'ai décidé de ne pas me forcer à lire, ce n'est jamais une bonne idée, mais de rattraper plutôt mon retard dans mes séries en cours ! Je vais donc me replonger avec plaisir dans le visionnage de :

The Bold Type (Freeform)
On y suit trois meilleures amies et collègues qui travaillent dans la rédaction d'un magazine féminin. La série se veut jeune, cool et féministe branché. Parfois ce dernier point est un peu exagéré, dans le sens où on oscille entre la pureté militante et le pinkwashing, mais vu la chaîne sur laquelle la série est diffusée, je trouve que l'effort en vaut la peine.
Superstore (NBC)

Cette série peut sembler de prime abord peu originale : on suit la vie des employé∙es du supermarché Cloud…

J'ai été jurée au Prix Première !

En 2019, j'ai postulé pour être jurée au Prix Première (RTBF) et j'ai eu la joie d'être prise! J'ai donc fait partie d'un jury composé de 10 personnes dont la mission était de choisir LE premier roman francophone que récompenserait le Prix Première. Nous avons donc reçu en deux fois dix livres et nous avons dû les lire en assez peu de temps. C'était un challenge assez intéressant pour moi, parce que même si j'aime me constituer des PAL, j'aime aussi m'octroyer le droit de ne pas les respecter, or ici il était impératif que je termine tous les romans avant de me réunir avec les autres jurés afin de pouvoir argumenter le plus intelligemment possible.

Les livres : Deux kilos deux - Gil Bartholeyns (JC Lattès)
Ce roman se présente comme un western dans les Fagnes belges, et suit un vétérinaire enquêtant sur une exploitation avicole. L'auteur truffe son histoire de faits intéressants concernant la culture de poulets ainsi que sur ses dérives. En tan…

The Hate U Give - Angie Thomas

Après avoir vu le film du même nom, j'étais très curieuse de découvrir le roman. Petite digression : d'habitude, je préfère lire les livres avant de voir les films, mais parfois, je n'en ai juste pas le temps. Et souvent, je découvre au cinéma même que le film est tiré d'un livre. J'ai appris à ne plus m'en vouloir quand c'était le cas, parce que parfois, j'apprécie plus une oeuvre sous forme visuelle que sous forme d'un roman, eh oui.

À ma grande surprise, je dois bien avouer que ça a été le cas ici pour une bonne partie du livre ! Peut-être était-ce justement parce que j'avais vu le film et que je connaissais déjà l'histoire, mais je n'arrivais pas du tout à rentrer dedans et encore moins m'accrocher aux personnages. C'est seulement vers la moitié que l'intrigue m'a paru prendre forme, grâce à des personnages et des scénarios absents du film.

Je suis triste de ne pas avoir adoré ce livre, et c'est peut-être ça le p…